Un site de destination doit répondre aux mêmes objectifs qu’un site e.commerce : transformer un prospect en client et générer du business chez les socio-pros de la destination. Les professionnels du tourisme ont tout intérêt à apprendre des grands principes, tendances et techniques e.commerce. 

L’intégration d’une démarche de vente additionnelle (ou cross-selling) est une première piste pour aider à la transformation et augmenter le panier moyen d’achat. 

Mais attention, il ne s’agit pas de pousser une ou des offres sur le seul critère de proximité. Cela serait potentiellement anti-productif. Permettez-vous d’aller plus loin et de réfléchir à une vraie stratégie selon la typologie de l’offre,  son public-cible et son contexte. 

L’objectif ici est double : convaincre d’acheter cette offre en cours de visualisation grâce à la pertinence du cross-selling qui participe à la richesse de la promesse et de faire acheter ces offres complémentaires sans qui la première offre serait bien “pauvre”. On parlera ici d’acheter une expérience complète. 

Contexte

Concrètement, il s’agit de proposer au sein des fiches détaillées de votre catalogue produits ou au sein de votre panier des offres additionnelles ciblées. 

Disposant d’un catalogue d’offres touristiques richement qualifié, vous serez en mesure de paramétrer des règles de cross-selling selon la typologie de l’offre et sur la base de l’ensemble des champs S.I.T. à disposition. Vous définissez le contexte, vous paramétrez les résultats attendus. 

Bien réfléchi, cet outil marketing peut être redoutable. 

Des exemples ?

Le contexte :

  • pour les hôtels classés 4 et 5 étoiles

Les résultats à proposer :

  • les offres d’activités golf, bien-être,
  • les restaurants Maîtres restaurateur, 3 cocottes Logis, Michelin, …

Envie d'en savoir plus ? Laissez-nous un petit mot.

Formulaire de contact produit
RGPD *
Les champs marqués d'un * sont obligatoires.
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Iris Interactive pour la gestion des demandes de contact. Elles sont conservées pendant trois ans maximum et sont destinées au service commercial ou technique uniquement pour répondre à vos demandes. Pour plus d'informations, veuillez lire notre Politique de confidentialité.